Nationale 3 : Le leader Castelnau Médoc samedi à Mitterrand.

La 7ème journée a été particulièrement favorable pour les deux équipes de tête qui se sont pourtant fait quelques frayeurs. Dans son antre, le leader Castelnau Médoc a eu recours à la prolongation pour venir à bout de Saint Georges Montaigu pendant que les Montois ont failli se “manger la feuille” à Challans alors qu’ils comptaient encore 20 longueurs d’avance à l’entame de l’acte de vérité. Là aussi, la prolongation leur a permis de sortir du piège tendu par la jeune escouade Vendéenne pétrie de talent. En outre, Saint Médard et La Rochelle ont mis genou à terre en déplacement et se trouvent désormais à deux longueurs des Montois. La rencontre de demain devient donc le “combat des chefs” et prend une importance capitale pour la suite de la saison. Si Castelnau confirme son invincibilité à Mitterrand, la messe sera pratiquement dite et les Médocains s’ouvriront en grand les portes de la Nationale 2. Si les hommes de Patrick Dumas et Jeff Cabannes l’emportent, ils prendront provisoirement la tête de la poule au bénéfice du goal average particulier qui pourra avoir un caractère décisif au soir de la dernière journée. Lundi, ils ont produit par moments du très bon basket face à Gardonne et ont ravi leurs supporteurs mais, deux jours plus tôt, ils ont bêtement perdu le fil d’une rencontre qu’ils avaient totalement maîtrisée pendant trois quarts temps. Face à l’expérience de la formation Médocaine, ce genre de relâchement risque de se payer cash d’autant qu’il serait de bon aloi que les Montois s’imposent avec un écart important car il ne fait jamais bon de se rendre dans le chaudron de Castelnau. Certes, la route est encore longue d’ici avril prochain mais cette rencontre compte plus que double. C’est pour cela qu’on attend la foule des grands soirs pour venir soutenir les jaune et noir.

Lieu : Espace Mitterrand. Coup d’envoi : 20h.

Résultat :

SMBM 75 52 Castelnau Médoc BC

Lieu : Espace Mitterrand. Spectateurs : 600.

Arbitres : Mr TREJAUT et Mme BEAUDEVIN. Mi-temps : 44 à 31.

Scores par quarts temps : 22 à 19 ; 22 à 12 ; 18 à 9 ; 13 à 12.

STADE MONTOIS : 19 fautes commises, aucun joueur sorti. 22 lancers francs réussis sur 30 tentés.

Les points : Daroux 20 ; Puertas 19 ; Boteko 13 ( 1 à 3 pts ) ; Goram 8 ; Laffitte 6 ; Pawlicki 4 ; Dupouy 3 ; Lafférrère 2 ; Bellot – ; Cazaubon – .

CASTELNAU MEDOC : 22 fautes commises, aucun joueur sorti. 16 lancers francs réussis sur 24 tentés.

Les points : Louis-Louisy 12 ; Simoneau 8 ; Siraudin 7 ( 1 à 3 pts ) ; Beesley 6 ( 2 à 3 pts ) ; Gueye 6 ; Rat 6 ; Preira 4 ( 1 à 3 pts ) ; Vinuales 2 ; Corinus 1 ; Loubatie – .

Il ne fallait pas être en retard à l’Espace Mitterrand car le capitaine Jaune et Noir Adrien Laffitte ouvrait les hostilités comme un filou après seulement trois secondes de jeu. Boteko puis à nouveau Laffitte lançaient la machine Montoise sur les bons rails ( 6 à 0 ) face à des visiteurs pris à la gorge. Passé le 10 à 2 de la 4ème, les leaders se reprennent un peu et mettent leur jeu en place. Ils se rapprochent progressivement et recollent presque sur un triple de Beesley ( 16 à 14  à la 8 ème ). En fin de quart temps, le solide Puertas fait le ménage dans la raquette et permet aux siens d’atteindre la première bouée en tête 22 à 19. Au début du second acte, Puertas continue son festival mais le score évolue peu : 25 à 21 à la 13 ème. Le jeu devient lent, ce qui convient aux visiteurs. Pour autant, ces derniers perdent la bataille des airs et les intérieurs Montois les mettent au supplice. Goram règne sans partage dans les airs et le score enfle : 39 à 27 à la 19 ème. Le coach visiteur Coraboeuf en perd son latin et se voit sanctionné. Ainsi les locaux en profitent pour mener 44 à 31 à la pause. Sermonnés aux vestiaires, les visiteurs reviennent sur le parquet avec de toutes autres intentions et se montrent beaucoup plus agressifs en défense. Les esprits s’échauffent un peu et coach Dumas prend un temps mort pour calmer ses troupes. Bien lui en prend car, après une période stérile, les Montois reprennent leur marche en avant dans le sillage de Boteko et se détachent irrémédiablement : 62 à 40 à la 30 ème. Castelnau entame l’acte de vérité avec ardeur alors que les Montois semblent vouloir gérer leur pactole. Ils ne produisent plus rien en attaque et voient leur avance fondre : 62 à 48 à la 34 ème. Le spectre du dernier quart temps réalisé à Challans semble réapparaître sur les visages mais, encouragée par de bruyants supporteurs, la machine jaune et noir se remet cette fois en route ( Pawlicki et Daroux ) en s’appuyant sur une défense de fer. La messe est dite et  voit les Montois dérouler en toute fin de rencontre sous les vivas du public pour créer un écart de 23 points ( 75 à 52 ) face à des visiteurs résignés.

Ce succès place le Stade Montois en tête de la poule et relance l’intérêt du championnat. Il va lui falloir confirmer ses bonnes dispositions à la fin du mois lors du délicat déplacement à Saint Georges Montaigu  Auparavant, les Montois se rendront vendredi soir à Eyres Moncube en Coupe du Monde des Landes puis dimanche à Niort ( 15 h ) en Coupe de France. Sacré programme !

Les réactions :

Patrick Dumas : Coach du Stade Montois.

” je sens que l’équipe prend confiance en elle depuis le match de Saint Médard. Pour autant, elle n’offre encore aucune garantie comme ce fut le cas à Challans la semaine dernière. Ce soir, ce match était le rendez vous idéal pour mesurer notre capacité à évoluer face aux grosses équipes et à nous situer dans la poule. Je salue la très grosse implication défensive dont ont fait preuve mes joueurs face à la meilleure attaque de la poule et suis ravi de pouvoir fêter dans la joie la naissance aujourd’hui de la fille de Dani Puertas qui a fait une très grosse prestation ce soir ”

Kevin Beesley : Joueur de Castelnau Médoc.

“Il n’y a pas eu photo ce soir. Les Montois nous ont été supérieurs en attaque comme en défense. Ils avaient “scouté” nos systèmes et se sont parfaitement adaptés à notre jeu. Nous avons en outre perdu largement la bataille des rebonds Dès lors, ils nous était impossible de nous en sortir mais la saison est encore longue”.

Photos associées : SMBM vs Castelnau Médoc


Commentez l’évènement

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.