Envie de participer ?
Nationale 3 : Les Montois jouent à se faire peur contre Colayrac 74 à 65

Lieu : Espace Mitterrand. Spectateurs : 600. Arbitres : Mr Bahhat et Mlle Dulon.

Scores par quarts temps : 22 à 16 ; 18 à 11 ; 18à 25 ; 16 à 13.

STADE MONTOIS : 13 fautes personnelles, aucun joueur sorti. 7 lancers francs réussis sur 13 tentés.

Les points : Puertas 24 ; Dupouy 15 ( 1 à 3 pts ) ; Pawlicki 11 ( 3 à 3 pts ) ; Baranieki 10 ( 1 à 3 pts ) ; Daroux 6 ; Goram 4 ; Lafférrère 2 ; Laffitte 2 ; Botton - ; Cazaubon -.

JIL COLAYRAC : 17 fautes personnelles, un joueur sorti Baal ( 39 è ).  6 lancers réussis sur 9 tentés.

Les points : Franko 18 ( 1 à 3 pts ) ; Baal 16 ( 1 à 3 pts ) ; Mangiardi 8 ; Perrin 8 ( 2 à 3 pts ) ;  Bakowski 6 ; Laulan 3 ( 1 à 3 pts ) ; Anselme 2 ; Dronjak 2 ; Pokora 2 ; Catarino -.

Les Montois ont joué avec les nerfs de leurs supporteurs tout au long de cette rencontre qui paraissait à priori n'être qu'une simple formalité sur le papier. Force est de reconnaître que le coach Lot et Garonnais Alexandre Tansini leur a tendu un piège dont ils ont eu du mal à se défaire. Dès le coup d'envoi, l'équipe visiteuse entre sur le parquet sans le moindre double mètre ( smallball outre atlantique ) alors que coach Dumas alignait ses deux tours jumelles Daroux et Puertas. Autant dire que la circulation de balle fluide des visiteurs posa de multiples soucis aux locaux qui s'en remettaient à leur colosse Ibère auteur de 15 des 22 points de son équipe au premier acte pour garder la maîtrise. A leur décharge, les locaux devaient se passer de leur autre fer de lance en attaque Yanique Boteko touché au genou. Bref, les Montois étaient certes devant mais cela était poussif : 22 à 16 à la 10è. Le second acte ne fut pas vraiment meilleur mais il permit aux joueurs du banc de montrer leur minois à l'image de Cantin Botton auteur d'un joli contre et d'Alvine Goram dont la rotation fut en tous points positive. A la pause, les supporteurs étaient un peu rassurés : 40 à 27. Le passage au vestiaire ne fut pas des plus bénéfique, loin de là, et le cinq qui redémarra la rencontre encaissa tout simplement un 13 à 0 qui eut pour effet de remettre les pendules à l'heure ( 40 partout  à la 24ème ) et de doucher l'enthousiasme de la salle. Dès lors, une autre rencontre démarrait et se jouait en seulement 16 minutes. Les Montois eurent le mérite de ne jamais laisser leurs adversaires passer devant au score mais la manière était souvent très peu académique face à ube défense de zone qu'ils ne parvenaient pas à déstabiliser.  Ils surent s'appuyer sur leur défense pour construire leur 21ème victoire consécutive  mais ce ne fut pas la panacée. On finit par faire la fine bouche ! Il faudra toutefois faire preuve d'une toute autre consistance à La Roche sur Yon samedi prochain pour espérer ramener la feuille bleue.


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.