Nationale 3 : La saison redémarre samedi par la réception de Saint Georges Montaigu.

La prometteuse saison 2019/2020 a été subitement interrompue en mars dernier à la veille du « Combat des Chefs » à Castelnau Médoc et ne connaîtra pas son épilogue. La FFBB a décidé de « figer » les choses et de les reconduire (presque) à l’identique pour la saison 2020/2021. Ainsi, les Montois restent pensionnaires de la poule D et vont y retrouver tous les adversaires de la saison passée sauf les jeunes pousses de Challans qui sont remplacées par les « Diables Rouges » d’HDC. C’est donc un derby qui vient remplacer un déplacement lointain, ce qui n’est pas sans déplaire aux supporteurs qui étaient un petit peu sevrés de matchs « survitaminés » depuis quelque temps. Ce n’est sans doute pas le staff et les joueurs qui se plaindront de cette variante qui va apporter à la fois un court déplacement et deux rencontres pleines d’adrénaline. Le public Montois devra cependant attendre le printemps prochain (mars et avril) pour de nouveau sentir l’odeur des derbys.

En attendant, la saison s’ouvre par la réception de Saint Georges Montaigu, un adversaire qui sied bien aux « Jaune & Noir » qui ont pris l’habitude de s’imposer par deux fois face aux Vendéens lors des derniers exercices. Il y a eu une sorte de « révolution au palais » dans cette formation qui a vu plusieurs de ses fers de lance quitter le club à l’intersaison. Ainsi, le talentueux Brachet a laissé ses partenaires et part tenter l’aventure au niveau supérieur.

Côté Montois, Yanique Boteko en a fait de même et a rejoint les rangs de l’ASCH en N2. Il est remplacé par l’expérimenté Ibère Garcia Urbina qui avait fait les beaux jours de Dax Gamarde il y a encore peu. L’équipe perd donc un peu en explosivité, mais a peut-être gagné en sagesse. Elle développera sans doute une autre forme de jeu que l’an passé. La préparation a été perturbée par la menace permanente liée au COVID et il est bien difficile de mesurer l’état de forme précis des équipes au moment de se présenter sur la ligne de départ. Il est plus que jamais nécessaire de respecter les mesures sanitaires, mais, par chance, la configuration de l’Espace Mitterrand est beaucoup plus favorable que celle des salles exigües qui sont légion dans le département (et ailleurs). L’accueil des supporteurs pourra donc se faire en toute sérénité à condition, bien entendu, que chacun respecte les gestes barrière.

Lieu : Espace Mitterrand. Coup d’envoi : 20h00


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.